vendredi 6 mars 2020

Milan royal : Un promoteur à suivre en exemple

A Arçon, le projet éolien porté par EOLIS.BOREE, filiale d'Engie Green, a reçu un rejet de la Préfecture du Doubs, en raison de la présence de milans royaux (arrêté préfectoral).

La réaction du promoteur est exemplaire car plutôt que d'insister, le promoteur dit "merci et au revoir" (Mairie d'Arçon).

Par ailleurs, le projet éolien à Chaffois a également essuyé un refus pour les mêmes motifs.
Dommage pour le promoteur du projet de Chaffois qui pensait pouvoir exterminer les milans royaux après avoir sablé le champagne :


La Préfecture du Doubs défend les milans royaux qui sont protégés en France. Bravo.
Les éoliennes allemandes tuent déjà suffisamment nos milans royaux : LPO


Une petite pensée pour Alpiq, dont le dossier inclut une étude farfelue sur les milans réalisée par le directeur lui-même du bureau en charge du projet (qui n'est pas ornithologue). Si si, c'est véridique. Vérifiez par vous-même dans le dossier du promoteur disponible sur la page documentation.
Des études sérieuses, faites par de vrais experts en ornithologie, se trouvent facilement pourtant et indiquent bien que les collisions avec les éoliennes sont inéluctables pour les rapaces :

Collision mortelle d’un milan royal avec une éolienne en Champagne crayeuse – photo : Cédric Bazin © ; les parcs éoliens constituent très souvent des zones de chasse favorables pour les milans royaux – photo : Romain Riols ©

Aucun commentaire:

Publier un commentaire