lundi 19 avril 2021

Attention : forages au Bel Coster

Les préparatifs pour les forages sur le Bel Coster ont débuté :

 

Des engins de chantier pour faire des forages dans un endroit préservé, ça semble ne poser de problème à personne.

  1. Le projet est bloqué au tribunal cantonal et a peu de chance de voir le jour (après, on n'est pas à un scandale près...)

  2. La région est occupée par le grand tétra, dont la tranquillité est primordiale à sa sauvegarde et à sa survie.

  3. L'ARS interdit aux Français de faire des travaux sur la zone de captage de la source des bonnes eaux, située à quelques centaines de mètres, juste de l'autre côté de la frontière.

  4. Les hydrogéologues ont confirmé que les éoliennes représentaient un risque pour la source (le risque zéro n'existe pas de toute façon).

Et malgré tout ça, on va faire des forages sur le Bel Coster. 

Y a pas plus urgent et intelligent ? Sérieusement ?


Sans oublier que la préfecture du Doubs "collabore" pour mener ces études. Dans quel intérêt ? Celui d'un promenteur industriel ?

L'avis du préfet qui est défavorable comprend de nombreux arguments :

- proximité avec Jougne et Entre-les-Fourgs

- proximité avec le Mont d'Or et la station de Métabief

- proximité avec des chalets d'alpage habités (Piagrette et Caffode)

- effet de surplomb sur Jougne et Entre-les-Fourgs

- pas d'étude acoustique

- exposition aux ombres clignotantes

- impacts sur le paysage

- pas d'étude sur les effets cumulés avec les autres projets

- impacts sur le patrimoine

- pas d'étude sur la sécurité

- pas d'étude sur la source des Bonnes Eaux

- études lacunaires sur l'avifaune et les chiroptères

- impacts sur le tourisme

Et globalement, le préfet indique que les études sont lacunaires et dénonce une sous-estimation des enjeux et une apparente dissymétrie de traitement entre les enjeux suisses et les enjeux français.

Les arguments sont encore plus nombreux dans le rapport du commissaire-enquêteur.

 

Tous ces points ont pourtant été mis à la poubelle par le canton de Vaud.

Et maintenant le canton de Vaud (et Alpiq) pensent qu'ils vont faire des forages et que leur projet va pouvoir se faire ?

dimanche 4 avril 2021

Le cercle vicieux de l'éolien industriel

Comment peut-on se retrouver dans une situation où c'est OK de détruire l'environnement pour des sites industriels tout en faisant croire que c'est écologique ?

C'est relativement simple en fait, il suffit de regarder ce qui se passe à chaque niveau de la chaîne :

 

L'éolien a un lobby très puissant qui a des moyens colossaux, il peut donc peser de tout son poids sur des Etats comme la France. L'OFATE par exemple bénéficie d'un accès privilégié au ministère de la transition écologique. Stéphane Bern a même déclaré que les lobbies étaient plus puissants que le président de la République !

Grâce à la propagande qu'ils font depuis des décennies, ils ont réussi à faire croire que cette filière était vertueuse et indispensable (l'éolienne est perçue comme un symbole de la transition écologique).

L'Etat favorise le développement de cette industrie sur le sol français, alors qu'elle est tout à fait inutile et incompatible. L'Etat a même supprimé des étapes de recours pour accélérer la prolifération de ce fléau. Enfin, l'Etat occulte les problèmes de santé des riverains ou des animaux pour éviter un ralentissement ou un coup d'arrêt de la filière.

Les villages rechignent à refuser des recettes qui leur tombent du ciel. Les sites industriels sur leur territoire leur permettent en effet d'engranger des taxes. Elles occultent également les impacts sur le paysage, la santé, la tranquillité et la cadre de vie de leurs administrés et ne voient que l'appât du gain. La corruption est également un mécanisme fréquemment utilisé pour favoriser l'implantation d'un site industriel éolien dans un territoire.

Les sites industriels éoliens ont besoin de beaucoup de surface et les fondations nécessitent des travaux colossaux avec une artificialisation des sols importante. Que ce soit sur des crêtes, en forêt ou dans nos campagnes, détruire l'environnement et la biodiversité est le dernier des problèmes des industriels éolien.

Les associations majeures de protection de l'environnement bénéficient de subventions "énergies renouvelables" et ferment les yeux sur l'implantation de sites industriels sur des crêtes, des forêts ou dans nos campagnes. L'exemple du site d'Aumelas dans l'Hérault implanté dans une zone Natura 2000 en plein couloir migratoire reflète bien l'aveuglement des associations comme la LPO ou WWF.

Les partis politiques profitent de la propagande réalisée en faveur de l'éolien pour engranger des voix. La population est de plus en plus sensible à l'écologie et en croyant que l'éolien est "vert" (grâce à la propagande mentionnée plus haut), voter pour les partis le soutenant paraît logique et sensé. Même le président Macron, tout en ayant conscience des nuisances, continue de développer l'éolien industriel en espérant siphonner les voix écolos.

Enfin, les dindons de la farce, ce sont les Français, qui non seulement doivent subir des sites industriels qui leur sont imposés, mais qui en plus, doivent les financer, via les taxes CSPE et TICPE (et bientôt via les taxes locales lorsque les démantèlements arriveront).

C'est même pire que ça, car il ne s'agit pas seulement de mesures de soutien d'une filière industrielle. La vérité, c'est que nous offrons des profits colossaux à des investisseurs peu scrupuleux (de l'ordre de 90 milliards d'euros). 

Il n'y a pas d'argent pour les retraites des Français, mais distribuer l'argent des Français aux retraités canadiens ne pose pas de problème apparemment.

dimanche 21 mars 2021

L'écologie en photos

On continue avec l'écologie et les sites industriels éoliens.

Vous pensiez que notre illustration n'était qu'humoristique ?

Voici un exemple de construction de site industriel éolien dans un espace naturel :

Défrichement et explosifs

Sols détruits pour toujours

Élargissement des chemins

Pour acheminer les machines industrielles géantes

Des convois exceptionnels dans des sites préservés

Il faut acheminer des grues énormes aussi

Des fondations de 1500 tonnes de béton ...

... et de ferraille dans le sol. Pour toujours ?

Travaux de terrassement

Clôtures pour restreindre l'accès au chantier

Travaux de terrassement

Défrichement massif pour les éoliennes industrielles

Résultat : un site industriel dans un lieu non anthropisé

 

Vous pensez toujours que les projets éoliens industriels sont écologiques ?

Vous pensez toujours que le projet Bel Coster ne nuira pas à notre environnement ?

Si le projet avait été mené en France (à quelques centaines, voire quelques dizaines de mètres du site prévu donc, avec des impacts équivalents), il aurait été refusé, selon la préfecture. 

Les impacts écologiques ne sont pas différents d'un pays à l'autre, une crête n'a pas de nationalité et la biodiversité non plus. Les associations écologistes suisses ne sont pas dupes et se battent à nos côtés. Le canton de Vaud doit reconnaître ses erreurs, faire son mea culpa et arrêter ce projet au plus vite.

A la vitesse où la biodiversité disparaît, cela devient très urgent.

mardi 9 mars 2021

Parc éolien condamné pour destruction d’espèces protégées

 

"Les parcs éoliens implantés aux mauvais endroits, sans considération sérieuse des risques pour la biodiversité, font plus de mal que de bien à la filière éolienne" 
 
 
Quand on voit les études du Bel Coster, et l'approbation contestable des services du canton de Vaud, on sait exactement comment ce genre d'aberrations peuvent arriver.
 
Par ailleurs, la cour européenne de justice vient de rendre des conclusions en faveur de la biodiversité, au dépens d'un projet de déforestation en Suède.
Pour l'Europe, le message est clair : les Etats membres doivent faire plus d'efforts pour protéger les oiseaux et leur habitat.
 En résumé : oiseaux > projets éoliens.
 
Pour la commune des Fourgs :
ça devrait laisser très peu de chances au projet éolien sur votre commune, étant donné les risques qu'il représente sur la biodiversité de notre région

samedi 6 mars 2021

Le projet Bel Coster est-il écologique ?!

Il s'agit d'un projet industriel, prévu dans un endroit préservé abritant des espèces protégées en voie de disparition.

Il est prévu : 

  • Des milliers de tonnes de béton et des centaines de tonnes de ferraille dans le sol
  • Des milliers de tonnes de matériaux et des milliers de litres d'huile pour les mâts et les nacelles
  • Des centaines de tonnes de matériaux non recyclables pour les pales
  • Des kilomètres de câbles enfouis dans le sol
  • Des kilomètres de chemins d'accès pour acheminer et installer tout ça avec des engins de chantier
  • Un défrichement des zones boisées
Et une fois en fonctionnement :
  • Destruction des rapaces, des chauves-souris et des insectes
  • Contribution à l'assèchement et au réchauffement des sols
  • Pollution des sols

Ce projet est dangereux pour l'environnement.

Il n'est PAS écologique.

 


dimanche 28 février 2021

Espace aérien fermé aux oiseaux ou aux éoliennes ?

 
En Lorraine, des éoliennes doivent être arrêtées la journée, du printemps à l'automne, pour ne pas mettre en danger les milans royaux (http://www.lorraine-association-nature.com/actu-381.html).
 
Sur le Bel Coster, il y a aussi des milans royaux à proximité, donc si on appliquait la même mesure, ça serait un bridage en journée. Et comme il y a des chauves-souris, sachez que c'est aussi un bridage la nuit.
Implanter des éoliennes pour qu'elles ne tournent finalement que de novembre à février, il faut vraiment se poser la question sur l'utilité de ce projet.
 
 
Dans l'Hérault, c'est plus radical, un site éolien implanté dans un endroit préservé propice aux espèces protégées doit être détruit : https://www.europe1.fr/.../le-tribunal-de-montpellier...
 
Quand on voit la qualité des études du projet Bel Coster, on comprend facilement comment on peut en arriver à des débilités pareilles.
 
 
Humour noir : visualisation du Bel Coster

vendredi 19 février 2021

Développer l'éolien en France et en Suisse : une bonne idée ?

Sur le papier, utiliser la force du vent pour produire de l'électricité paraît être une bonne idée.
Tout le monde ne peut qu’y être favorable et dans le principe, nous le sommes.

Mais concrètement, la mise en œuvre ne se fait pas sans problèmes :

Produire de l’électricité à partir du vent nécessite des machines de grande taille et un raccordement au réseau. Ces machines sont classées ICPE car il s’agit d’installations industrielles.

Crédits photo : Cyrille Dupont

 

Il est légitime de se demander si une installation industrielle a sa place dans un endroit préservé, en pleine nature. En France comme en Suisse, il y a peu de paysages dépourvus d’intérêt où un site industriel éolien n'entraînerait qu'une faible dégradation du paysage et de l'environnement.

De plus, les éoliennes industrielles nécessitent une occupation des surfaces et une artificialisation des sols importantes car chaque machine produit peu, nécessite des milliers de tonnes de béton et d'acier et pour des raisons de raccordement, elles doivent être installées par grappe.



Pour des raisons de surface disponible et de densité, ces sites industriels sont installés à la campagne à proximité des habitations. Cela entraîne dès lors de nombreux problèmes pour les riverains :

  •     problèmes sanitaires : syndrome des éoliennes (dû aux infrasons)
  •     bruit
  •     ombres clignotantes
  •     lumières clignotantes
  •     dépréciation des biens immobiliers
  •     pollution visuelle
  •     à plus long terme, le coût de la remise en état des terrains risque aussi de leur incomber

Crédits photo : Georges Gobet

Bien que certaines personnes tolèrent ces machines et n’y voient aucun inconvénient, force est de constater que ce n’est pas le cas de tout le monde. Et avec la multiplication du nombre de sites, (entraînant par ailleurs une saturation des paysages) et en même temps l'augmentation de la taille et de la puissance de ces machines, les oppositions sont de plus en plus nombreuses.

Et alors que les personnes défavorables à ces machines payent déjà des taxes (sur leur facture d’électricité et sur leur plein d’essence) pour les financer, elles doivent en plus subir ces machines qui leur ont été imposées.



 

En multipliant le nombre de sites industriels éoliens et en les implantant dans des endroits préservés, cela n’a pas seulement d’impact sur les populations locales, la biodiversité est également impactée :

  •     les oiseaux (dont 75% d’espèces protégées) qui se font percuter par les pales
  •     les chauves-souris dont les organes internes explosent à cause de la pression de l'air provoquée par la rotation des pales
  •     les insectes volants qui s’écrasent par milliards sur les pales
  •     etc.

Crédits photo : lokalavisen.dk
Crédits photo : journaldelenvironnement.net

 

Avec tous les problèmes que des sites industriels entraînent lorsqu’ils sont implantés dans nos campagnes et sur nos crêtes, on se demande vraiment si cette filière est compatible avec des pays comme la France ou la Suisse. Après tout, l'idéal serait des régions désertiques situées en dehors des couloirs de migration mais elles ne sont pas nombreuses en France et en Suisse.