vendredi 19 février 2021

Développer l'éolien en France et en Suisse : une bonne idée ?

Sur le papier, utiliser la force du vent pour produire de l'électricité paraît être une bonne idée.
Tout le monde ne peut qu’y être favorable et dans le principe, nous le sommes.

Mais concrètement, la mise en œuvre ne se fait pas sans problèmes :

Produire de l’électricité à partir du vent nécessite des machines de grande taille et un raccordement au réseau. Ces machines sont classées ICPE car il s’agit d’installations industrielles.

Crédits photo : Cyrille Dupont

 

Il est légitime de se demander si une installation industrielle a sa place dans un endroit préservé, en pleine nature. En France comme en Suisse, il y a peu de paysages dépourvus d’intérêt où un site industriel éolien n'entraînerait qu'une faible dégradation du paysage et de l'environnement.

De plus, les éoliennes industrielles nécessitent une occupation des surfaces et une artificialisation des sols importantes car chaque machine produit peu, nécessite des milliers de tonnes de béton et d'acier et pour des raisons de raccordement, elles doivent être installées par grappe.



Pour des raisons de surface disponible et de densité, ces sites industriels sont installés à la campagne à proximité des habitations. Cela entraîne dès lors de nombreux problèmes pour les riverains :

  •     problèmes sanitaires : syndrome des éoliennes (dû aux infrasons)
  •     bruit
  •     ombres clignotantes
  •     lumières clignotantes
  •     dépréciation des biens immobiliers
  •     pollution visuelle
  •     à plus long terme, le coût de la remise en état des terrains risque aussi de leur incomber

Crédits photo : Georges Gobet

Bien que certaines personnes tolèrent ces machines et n’y voient aucun inconvénient, force est de constater que ce n’est pas le cas de tout le monde. Et avec la multiplication du nombre de sites, (entraînant par ailleurs une saturation des paysages) et en même temps l'augmentation de la taille et de la puissance de ces machines, les oppositions sont de plus en plus nombreuses.

Et alors que les personnes défavorables à ces machines payent déjà des taxes (sur leur facture d’électricité et sur leur plein d’essence) pour les financer, elles doivent en plus subir ces machines qui leur ont été imposées.



 

En multipliant le nombre de sites industriels éoliens et en les implantant dans des endroits préservés, cela n’a pas seulement d’impact sur les populations locales, la biodiversité est également impactée :

  •     les oiseaux (dont 75% d’espèces protégées) qui se font percuter par les pales
  •     les chauves-souris dont les organes internes explosent à cause de la pression de l'air provoquée par la rotation des pales
  •     les insectes volants qui s’écrasent par milliards sur les pales
  •     etc.

Crédits photo : lokalavisen.dk
Crédits photo : journaldelenvironnement.net

 

Avec tous les problèmes que des sites industriels entraînent lorsqu’ils sont implantés dans nos campagnes et sur nos crêtes, on se demande vraiment si cette filière est compatible avec des pays comme la France ou la Suisse. Après tout, l'idéal serait des régions désertiques situées en dehors des couloirs de migration mais elles ne sont pas nombreuses en France et en Suisse.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire