dimanche 2 mai 2021

Retour sur l'avis du préfet

Histoire de se remettre en mémoire les mots forts qui avaient été adressés par le Préfet du Doubs dans son courrier aux autorités suisses, nous vous rappelons cette phrase qui résume bien la situation :

La sous-estimation de plusieurs enjeux et l'apparente dissymétrie de traitement entre les enjeux suisses et français.

 

Le dossier des porteurs du projet est en effet honteux : une multitude d'enjeux sont minimisés ou manquants.

"Je ne vois pas d'impacts avec ce projet"

Le plus inquiétant et le plus scandaleux, c'est l'acceptation du dossier par les services du canton de Vaud. Il est même indiqué dans le tableau de synthèse sur lequel se base le canton pour effectuer la pesée d'intérêts et développer son plan directeur que l’impact paysager et environnemental ne tient pas compte de la France.

"Oui, oui, je suis satisfait de la réponse"

 

De nombreux impacts pour la France sont "oubliés", par exemple :

  • la source d'eau potable de Jougne,
  • la station d'Entre-Les-Fourgs,
  • l'activité touristique de la région,
  • les effets des infrasons sur la population,
  • les effets cumulés avec les autres projets éoliens,
  • les monuments historiques et le patrimoine,
  • la baisse de valeur des biens immobiliers,
  • les dangers et la sécurisation du site,
  • la perte d'attractivité de la région,
  • et bien sûr l'avis de la population française et l'acceptation locale.

 

 

De nombreux impacts sont minimisés, par exemple :

  • l'effet de surplomb impactant Jougne et Entre-Les-Fourgs,
  • l'impact paysager,
  • les porteurs ont décidé de ne pas considérer les chalets Piagrette et Caffode comme habitations et donc ne respectent pas les distances minimales,
  • les études sur la biodiversité et en particulier sur l'avifaune et les chiroptères sont insuffisantes,
  • l'éloignement de la frontière est insuffisant,
  • les études de bruit sont insuffisantes.

 

Autant de lacunes et une sous-évaluation systématique, c'est un festival.

Il n'y a qu'un seul enjeu qui a été exagéré : la production ;)

 

Retrouvez le dossier du projet et le courrier du Préfet du Doubs sur la page Documents

Aucun commentaire:

Publier un commentaire