lundi 25 janvier 2021

L'inspection des installations industrielles classées ICPE de l'Aisne saisie suite à de nombreuses réclamations de victimes de troubles sanitaires

 

Et ça continue :
L'association SOS Danger Éolien a saisi l'inspection des installations industrielles classées ICPE auprès de la Préfecture de l'Aisne suite aux nombreuses réclamations de victimes de troubles sanitaires.
 
Et dire qu'il y a des personnes qui veulent mettre des éoliennes industrielles dans des régions encore préservées malgré les alertes de ceux qui en ont déjà à proximité.
 
Témoignage de Jean Luc Pertin, Maire de Marle, ( Aisne 02) :

Mon village est cerné par les éoliennes, et ma santé se dégrade.
Je m’appelle Jean-Luc pertin, je suis le maire de Marle, et je souhaite témoigner aujourd’hui car je sais que la voix des élus a un peu plus de poids, enfin je l’espère. Dans notre région, nous luttons contre un véritable fléau qui ravage notre belle région : les aérogénérateurs. Ici, à Marle, nous sommes cernés par les parcs, qui entourent notre commune. Les plus proches sont à 1 kilomètre. Un peu plus loin, ce sont des champs entiers qui recouvrent la campagne et qui clignotent la nuit de façon incessante.
La gêne visuelle est importante, mais elle n’est rien à côté de la gêne auditive. Et pourtant, à Marle, nous ne souffrons pas du bruit. C’est un autre mal qui nous ronge. J’en suis personnellement atteint : les acouphènes. Pour ceux qui n’en souffrent pas, je leur demande simplement de s’imaginer des heures durant avec le bruit d’un appareil électrique mal réglé dans la tête. Mes crises sont parfois atroces. La dernière fois que je me suis rendu à Autremencourt (où les éoliennes sont à perte de vue ), les douleurs étaient insupportables, le soir, j’avais les oreilles en feu. Parfois il m’arrive de ne plus rien entendre. J’ai consulté plusieurs ORL et deux d’entre eux ont fait le rapprochement entre la proximité des éoliennes et les acouphènes.
Sur Marle et sur les communes alentours les habitants commencent à parler et ils sont nombreux à souffrir des mêmes symptômes. Ce sont des vertiges, des acouphènes, des maux de tête. Au total, nous avons pour l’instant recensé 160 personnes atteintes de problèmes identiques. Ces personnes ont toutes une attestation écrite et un certificat médical. Mais personne ne réagit.
Lorsque j’ai été élu, les promoteurs sont aussitôt venus me voir pour savoir si j’acceptais des aérogénérateurs sur Marle. Ici, nous sommes déjà impactés par plusieurs parcs, situés sur les communes de Marcy et de Châtillon. J’ai bien entendu refusé leurs propositions, et vous comprendrez pourquoi. En tant que maire, il est pour moi hors de question d’imposer encore plus de machines sur un territoire déjà totalement massacré à une population qui subit de plein fouet les conséquences. Je ne suis pas médecin, ni scientifique, mais je pense que mon rôle est d’interpeller les pouvoirs publics sur la réalité de cette énergie « verte ».
 
Témoignage recueilli par Sioux Berger
 Janvier 2021

Aucun commentaire:

Publier un commentaire